The 3rd Birthday

Ayant reçu le spin-off de Parasite Eve depuis quelques jours, je me suis dit qu’il serait de bon ton de vous livrer quelques impressions avant la sortie européenne prévue pour le mois de mars prochain. Baptisé The 3rd Birthday, cet épisode annexe vous place dans la peau de la toujours très charismatique Aya Brea, quelques années après les évènements des deux premiers épisodes sortis sur PS One. Aujourd’hui amnésique ( non, ceci n’est pas une blague…)  Aya fait les beaux jours du CTI, une cellule d’investigation formée pour sauver l’humanité de la terrible menace des Twisted, des monstres bien gluants et particulièrement agressifs. Vous l’avez compris, tandis que ces chers bureaucrates se la coulent douce derrière leurs PC de bourgeois, Aya devra se charger d’occire des monstres en pagaille et accessoirement modifier le passé/futur pour libérer le monde de ces affreuses bestioles, sorties de nulle part. Un pitch qu’on a vu et revu un bon milliard de fois, mais là n’est pas l’essentiel de The 3rd Birthday, et heureusement d’ailleurs.

Comme dans tout bon jeu d’action qui se respecte, il s’agira ici de préparer les diverses missions en allant s’équiper des meilleures armes possibles, que l’on pourra customiser en dépensant des points d’xp glanés au fur et à mesure de l’histoire. Une fois sur le champ de bataille, Aya peut balancer des grenades, changer d’armes à la volée d’une simple pression de la touche L + une des directions de la croix, esquiver ainsi que locker de deux manières différentes. La première connue de tous, cible l’ennemi, la seconde qui prend quelques secondes à charger permet quant à elle de profiter de la puissance de feu des autres soldats présents sur le lieu de l’action pour cribler de balles le Twisted sélectionné.

Mais Aya va également se servir de ses coéquipiers d’une manière assez originale. Pompeusement nommée  » Overdive  » cette technique permet à la belle blonde de prendre le contrôle d’un soldat où qu’il se trouve sur la carte en appuyant sur la touche triangle. Prendre à revers un ennemi, se déplacer sur un étage supérieur à priori inaccessible, trouver un nouveau corps  » neuf  » quand la barre de santé frôle le zéro, de nombreuses possibilités qui donnent un côté tactique à un jeu qu’on pourrait penser de prime abord bien bourrin. En parlant de corps, Aya verra ses tenues se déchirer au fil de l’action, jusqu’à laisser apparaître…. ses sous-vêtements. Du grand fan-service sur lequel Square a pris un malin plaisir à communiquer tout au long du développement, plus que le gameplay lui-même.  On pourra ainsi voir Aya dans des accoutrements plus ou moins douteux. Et que les nerds se rassurent, la fameuse scène de douche est toujours présente !

Quelques mots sur la réalisation léchée de ce nouveau volet. Profitant des capacités de la vieillissante mais toujours vivace PSP, The 3rd Birthday figue parmi les titres les plus impressionnants de la console. Le moteur 3D est solide comme un roc, la modélisation des personnages est de très bonne facture, le frame rate tient la route ( en tout cas, là où j’en suis…) et les séquences en CG sont comme à l’accoutumée avec Square, magnifiques. Un dernier mot sur l’OST composée en partie par l’excellente Yoko Shimomura, compositrice attitrée de la série, qui livre une nouvelle fois des mélodies parfaitement dans le ton des anciens épisodes.

Voilà, si vous avez joué aux précédents épisodes de Parasite Eve, nul doute que vous apprécierez de retrouver Aya Brea, même si on navigue ici en plein TPS  sans l’aspect aventure policière pourtant fort apprécié des fans de la première heure ! Qui sait, peut-être pour une éventuelle version PS3 qui pourrait bien pointer le bout de son nez d’ici quelques temps….

For Eyes Only : Vanillaware Collection [Part.1]

Part.1 Princess Crown

+ Vanillaware PhotoStream

For Eyes Only : Vanillaware Collection [Part.2]

Part 2 : Odin Sphere [ Game – OST – Guide Book – Artworks – Velvet Figure ]

   

  

                

+ Vanillaware Photostream

For Eyes Only : Vanillaware Collection [Part.3]

Part.3 : gRiMgRiMoiRe [ Game – OST – PostCard Book – The Complete Guide ]

      

+ Vanillaware PhotoStream

For Eyes Only : Vanillaware Collection [Part.4]

Part 4 : Oboro Muramasa [ Game – OST – Folding Screen – Momohime Figure – Play Magazine

George Kamitani’s Exclusive Cover ]

  

                         

+ Vanillaware PhotoStream

Nausicaa Blu-Ray + Arrietty’s Song CD

Me voilà de retour après deux longs mois d’attente pour que ma nouvelle connexion Internet soit installée ( encore merci Orange…) Entre temps, j’ai évidemment reçu tout un tas de bonnes choses que je vais pouvoir blogguer librement. La belle réception de la semaine, c’est le Blu-Ray de Nausicaa, sorti il y a maintenant deux semaines au Japon. La finition est vraiment exemplaire. Sobre et classieux, le boitier contient donc le film et la reproduction en miniature du fameux guide book. Visiblement, l’idée a suscité un véritable enthousiasme au sein du Studio Ghibli, au point que le réalisateur de Kari-gurashi no Arrietty, Hiromasa Yonebayashi décide également d’en fabriquer d’autres exemplaires pour son film.

                    

A propos du design de la couverture, Toshio Suzuki, président du Studio Ghibli déclarait récemment, que la première ébauche réalisée par Disney était tellement affreuse qu’il décida de confier cette tâche à un ami graphiste ! Mission accomplie pour ce designer puisque c’est cette version qui a été retenue. Au niveau des caractéristiques, en plus du japonais, on retrouve bel et bien une piste et des sous-titres français. Le Blu-Ray est également Region-Free. Malheureusement, impossible pour moi de vous proposer des captures du film, ma Playstation 3 bien-aimée venant de me faire le coup du YLOD….

                     

Parallèlement à Nausicaa, j’ai reçu l’EP d’Arrietty, baptisé Arrietty’s Song, qui comprend 4 pistes. Le thème principal composé et interprété par Cécile Corbel en japonais et anglais, une version instrumentale ainsi que Neglected Garden. Le CD est accompagné d’un Song Book. Le colis contenait un grand flyer du film, qui se transforme en un joli poster sur le verso. Pour terminer cet article, un mot sur le film qui rencontre actuellement un beau succès critique au Japon. Les réactions sont très positives, on parle même d’un des plus beaux films du Studio. Yonebayashi, est quant à lui heureux, mais épuisé par le processus de création du film. Dans le dernier numéro du magazine Brutus, il déclarait d’ailleurs  » Je ne veux plus réaliser une chose aussi difficile  » Ce à quoi Sukuzi a répondu :  » Une personne normale réagit toujours comme ça, Miyazaki avait dit la même chose après avoir terminé…. Nausicaa !  » La boucle est bouclée ! A bientôt !

Ni no Kuni Level-5 Press Conference

Il était 14 heures au Japon aujourd’hui lorsqu’Akihiro Hino, Président du studio Level-5 a fait son apparition dans l’une des salles de conférence du Ebisu Garden Place, quartier branché de la capitale près de Shibuya. Après avoir annoncé les ventes astronomiques de la série Professeur Layton ( quasiment 10 millions ) et celles de Inazuma Eleven, toujours inédit en Europe, Akihiro Hino a présenté la version finale du Magic Master Book, épais de 352 pages, et qui permettra au joueur de progresser dans la quête de Ni no Kuni : Shikkoku no Madoushi.

              

 Ce dernier contient en effet une reproduction de la World Map, des indications sur les ennemis, et des explications sur la manière de dessiner un sort sur l’écran tactile de la DS. D’après les premiers retours, le livre est d’une qualité vraiment impressionnante, avec une couverture épaisse, une impression remarquable et un petit joyau en plastique incrustré en son centre. Puis vint le nouveau trailer de 5 minutes de la version DS, dont le développement avance tout à fait normalement  d’après les dires de Hino. La fin du trailer fût l’occasion de connaître enfin la date de sortie du jeu : Le 9 Décembre 2010 pour 6800 yens. Une démo a également été présentée sur scène montrant les différentes phases de gameplay ( exploration, combats, Boss, utilisation du Magic Master Book… )

Cliquez sur l’image pour voir le sublime trailer de la version Playstation 3 :

A 14 h45, c’était le moment que tout le monde attendait, l’annonce officielle d’une version Playstation 3 ( Ni no Kuni: Shiroki Seihai no Joou) en plus de celle sur DS, qui sera accompagnée de son propre Magic Master Book. La sortie est prévue pour 2011 sans plus d’informations. Un trailer de près de 3 minutes fut dévoilé à cette occasion, insistant sur les différences minimes entre les artworks et le rendu en temps réel.

 Et il faut bien l’avouer, c’est prodigieusement beau. La version DS était déjà sublime ( ainsi que celle tournant sous mobile ROID ) mais la possibilité d’y jouer sur un écran HD, et profiter au mieux des compositions orchestrales de Joe Hisaishi est juste fantastique. Un jeu Ghibli sur une console de salon ! Le rêve devient enfin réalité ! Akihiro Hino a également précisé que les deux titres seraient différents, bien qu’exploitant le même monde. Voilà, il ne reste plus qu’à patienter jusqu’au mois de Décembre prochain pour goûter à ce que l’on espère tous comme étant un futur chef-d’oeuvre de Level-5 x Ghibli, et quelques mois supplémentaires pour y jouer en version HD. Viiiite !!

Merci à Alex Aniel du blog andriasang.com pour le compte-rendu !

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.